Le sport et moi #1– La motivation

Le sport et moi #1, La motivation, Sport, Healthy Life, Séries, Conseils Running, Conseils Sportifs, Series

Hello !

Je vous avais parlé de nouveautés sur mon blog. Cela faisait quelques temps que j’avais envie de partager avec vous d’autres choses que la mode et la beauté, et le sport en fait notamment partie. Je vous propose de commencer aujourd’hui une série d’articles sur mes aventures sportives : sports pratiqués, conseils… La mode et la beauté ne seront pas absentes de cette série puisque pratiquer un sport demande un équipement et des produits adaptés. Il y aura donc des Tenues de sport et autres articles beauté dédiés.

Je commence cette série avec la chose essentielle quand on décide de pratiquer un sport : La motivation, quelles sont les erreurs à ne pas commettre pour la trouver et la conserver.

 

La chose la plus difficile quand on décide de se mettre au sport, outre le choix de la discipline, est d’avoir, mais surtout de conserver la motivation.

Je vais vous parler aujourd’hui des erreurs qu’il ne faut pas commettre si l’on veut conserver et renforcer cette précieuse motivation.

Cette liste n’est pas exhaustive. Elle est tirée de ma propre expérience, et des observations que j’ai pu faire en fonction des évènements.

 

Le jeu des 9 erreurs

 

Erreur n°1 : Compter sur quelqu’un d’autre que soi

Compter sur quelqu’un d’autre que soi pour trouver ou garder la motivation est une idée séduisante sur l’instant, mais qui, à terme, se révèle une mauvaise stratégie. Bien sûr, il existe des coaches spécialisés dont c’est le métier, mais tout le monde n’a pas les moyens d’avoir un coach personnel. Quant aux coaches sur les sites internet, l’échange sur le site ne remplacera pas par moment une présence humaine physique pour la personne en quête de motivation extérieure.

Je parle ici de compter sur un proche, que ce soit un/une ami(e), ou un membre de votre famille. Cette personne ne sera peut-être pas la plus motivée sur le long terme, et la précieuse aide du début peut se révéler être un véritable frein, pour ne pas dire boulet, par la suite. En effet, si sa propre motivation s’émousse au fil du temps, elle risque de vous démotiver, de vous encourager à sécher votre séance de sport au moindre prétexte, et si votre motivation ne tient que parce qu’elle vous motive, vous arrêterez le sport parce qu’elle n’a plus envie d’en faire.

Mais le pire est de compter, pour se motiver, sur une personne qui ne veut pas faire du sport. Cette personne, qui n’aime pas le sport et qui, en réalité, n’a pas envie d’en faire, peut, pour diverses raisons, prétendre vouloir vous aider à vous y mettre, tout en sachant que dès que vous manifesterez du plaisir dans votre activité, elle fera tout pour vous dégoûter à coup de rendez-vous annulés, de faux prétextes (pluie, vent, froid, faim, fatigue, soleil, chaleur…). Petit-à-petit, vous en aurez assez de vous enthousiasmer pour votre séance de sport avec cette personne pour rien. Les moyens pour vous décourager peuvent également consister à vous accompagner à votre sport pour faire une séance à deux, et de tout faire pour rendre ce moment pénible (plaintes continuelles, instaurer une compétition entre vous alors que vous débutez et que vous n’avez pas le niveau, surtout si cette personne a plus d’endurance que vous). Tout ceci finira pas vous miner le moral, le plaisir, vous ne ressentirez plus les bienfaits de la séance parce que celle-ci se sera passée dans le stress, et votre envie de réitérer l’expérience avec cette personne finira par s’émousser. A l’arrivée, vous arrêterez le sport pour parce que vous ne pourrez plus compter sur cette personne. Elle continuera certainement à vous proposer pendant quelques temps, à des moments qui, en plus, ne vous conviendront pas, vous accusera d’être à l’origine de l’annulation, alors que ce sera son comportement qui vous aura dégoûtée.

PRINCIPE N°1 = TROUVER LA MOTIVATION EN SOI POUR NE PAS ETRE DEPENDANT DU BON-VOULOIR DES AUTRES.

 

 

Erreur n°2 : Surestimer ses capacités

Quand on décide de se mettre ou de se remettre au sport, on a toujours tendance à se penser en meilleure condition qu’en réalité, et on veut aller vite. On se lance donc dans des séances dignes des compétitions les plus sélectives, et on en ressort épuisée, sans avoir terminé le programme que l’on s’était fixé.

Commencer par 3 ou 4 heures de sport d’affilées ou par une séance de sport intense est le meilleur moyen de se dégoûter de pratiquer un sport. On va avoir tendance à généraliser notre incapacité à tous les sports et décréter que c’est la dernière fois qu’on fait du sport, qu’on n’est pas faite pour ça, que de toute façon il n’y a que les autres qui y arrivent, et qu’on est nulle. Je ne vous fais pas un dessin pour comprendre que cette dernière affirmation de prétendue nullité va vous démoraliser, vous faire vous jeter sur la nourriture et le cercle vicieux reprendra.

De fait, commencer trop fort, trop vite, est à proscrire. Ne pas arriver à terminer la séance ou être complètement cuite et mettre une ou deux semaines à s’en remettre à cause des courbatures ou autres sensations de fatigue, ne vous aidera pas à garder votre motivation si durement acquise (suite à l’épreuve du maillot ou du vêtement qui craque, ou suite à l’impossibilité de monter vos deux étages à pied sans cracher vos poumons).

PRINCIPE N°2 = NE PAS SURESTIMER SES CAPACITES, COMMENCER PAR UNE INTENSITE ET UNE DUREE CORRESPONDANT A VOTRE CONDITION PHYSIQUE POUR APPRECIER LA SEANCE DE SPORT ET RESSENTIR LE BIEN-ETRE ESCOMPTE. CELA VOUS DONNERA ENVIE DE RECOMMENCER ET VOUS SENTIREZ VOTE PROGRESSION, CE QUI SERA SOURCE DE MOTIVATION POUR CONTINUER.

 

 

Erreur n°3 : Avoir une nourriture inappropriée

Trop manger, pas assez manger, pas manger du tout, manger des aliments inadaptés avant de faire du sport, ou ne pas respecter certaines heures, sont autant de mauvaises idées qui auront pour conséquence de vous faire vous sentir mal ou fatiguée. Vous mettrez cela sur le dos du sport, et vous aurez envie d’arrêter parce que je ne suis pas faite pour ça je n’avance pas / j’ai tout qui remonte/ je n’ai pas d’endurance/ pas de souffle/ Je ne suis pas faite pour le sport.

Il faut apprendre à se nourrir correctement. D’abord pour le quotidien, pour que votre organisme fonctionne au maximum de ses capacités, ensuite et ici c’est ce qui nous intéresse, pour que votre séance de sport se fasse dans les meilleures conditions possibles.

Avoir une bonne hygiène de vie, notamment alimentaire en général permet à la base d’avoir une bonne condition physique. Mais il y a des erreurs à ne pas commettre quand on veut faire du sport.

A ce stade je précise que certains sports peuvent se pratiquer à jeun (running pour les habitués le matin au réveil, yoga). Mais je vous parle ici de la pratique de sports classiques, dans des conditions de débutants.

Vous ne pourrez pas prétendre tenir ne serait-ce que 5 minutes de course à pied ou de Zumba si vous avez sauté un repas, bu trois café histoire d’avoir de l’énergie, ou omis de manger des aliments appropriés. Manger trop près de la séance un repas trop copieux sera aussi à éviter.

S’il faut donner à son corps de quoi se nourrir et avoir des réserves, les bonbons, chocolats, café et autres dopants NE SONT PAS DES SOLUTIONS VIABLES. Il faut manger des sucres lents, des légumes, des protéines, éviter certains aliments lourds à digérer (une tartiflette même deux heures avant n’est pas l’idée du siècle, même si, a priori cela donne des calories).

Le sport et moi #1, La motivation, Sport, Healthy Life, Séries, Conseils Running, Conseils Sportifs, Series

Je vous reparlerai plus en détail de l’alimentation à avoir pour optimiser sa séance de sport, ou du moins pour la réaliser pleinement et prendre du plaisir. Quoi de plus désagréable que le repas du midi qui remonte quand on court.

Ce que je veux vous faire passer comme message, c’est que si vous ne donnez pas le bon carburant à votre corps avant de faire du sport, vous n’en tirerez pas les bienfaits escomptés et votre motivation s’en ira.

PRINCIPE N°3 = UNE NOURRITURE APPROPRIEE VOUS DONNERA LES MOYENS DE PRENDRE DU PLAISIR A VOTRE SEANCE DE SPORT. VOUS SEREZ PERFORMANTES ET VOUS AUREZ ENVIE DE CONTINUER A PRATIQUER LE SPORT QUE VOUS AVEZ CHOISI. VOUS NE SEREZ PAS PERTURBEES PAR LA FAIM OU AUTRES SENSATIONS PHYSIQUES DESAGREABLES DUES A UNE ALIMENTATION INADAPTEE.

 

 

Erreur n°4 : Faire du sport sans être hydratée

Quand on ne boit pas assez d’eau, les capacités physiques s’en ressentent. On se fatigue plus vite, les muscles souffrent, les courbatures, claquages et souffle coupé en sont les conséquences directes. Quand on court, par exemple, il est difficile de maintenir une certaine endurance si le corps manque d’eau.

Il ne s’agit pas de boire trois litres d’eau 5 minutes avant de commencer son sport, mais de boire en quantité raisonnable en général pour hydrater le corps et lui permettre de fonctionner à plein régime.

Le sport et moi #1, La motivation, Sport, Healthy Life, Séries, Conseils Running, Conseils Sportifs, Series

Boire suffisamment ne signifie pas, comme je l’indiquais plus haut, de boire des litres de café, pensant que ça hydrate et donne de l’énergie. Le café, en réalité déshydrate, et l’énergie que l’on pense avoir est davantage un stress sur courte période qu’une réelle énergie exploitable.

J’ai testé le café avant d’aller courir : plus de souffle, plus d’endurance, plus de motivation.

PRINCIPE N°4 = S’HYDRATER CORRECTEMENT, PERMET D’AVOIR ET DE CONSERVER L’ENERGIE, LE CORPS EST PLUS ENDURANT, CE QUI PERMET DE CONSERVER SA MOTIVATION PARCE QU’ON N’EST PAS DECOURAGEE !

 

 

Erreur n°5 : Manquer de sommeil

Dans le sport comme dans toute activité, le manque de sommeil a un impact sur les capacités de l’organisme. Si vous tentez de pratiquer votre sport sans avoir assez dormi ou même pas du tout dormi, il vous sera difficile d’être performante. Si c’est exceptionnel, cela ne posera pas trop de problème, mais si votre manque de sommeil ou votre insomnie sont récurrents, la pratique d’un sport va plus générer de stress dans la fatigue qu’il va ajouter que de bien-être. Vous n’aurez qu’une envie : arrêter le sport et aller vous vautrer devant la télé avec des sucreries.

Le corps a besoin de sommeil pour se régénérer. Bien reposée, vous serez plus performantes.

PRINCIPE N°5 = UN BON SOMMEIL EST LA GARANTIE D’UNE MEILLEURE ENDURANCE ET D’UNE MEILLEURE CONDITION PHYSIQUE. VOUS EFFECTUEREZ VOS EXERCICES PLUS FACILEMENT ET VOUS AUREZ ENVIE DE RECOMMENCER !

 

 

Erreur n°6 : Faire du sport en pleine canicule

Ce conseil s’applique essentiellement l’été, cela peut paraître évident, mais quand on vit dans le Sud, par exemple, et qu’on a envie ou l’habitude de courir à 19h, l’été, on a envie de continuer. On a aussi envie de se défouler, et attendre qu’il fasse moins chaud n’est pas forcément quelque chose qu’on fait spontanément par manque de patience ou simplement parce que les parcs ne restent pas ouverts toute la nuit.

Cet été, j’ai voulu courir vers 18h30-19h, à Marseille. Je sais qu’il fait chaud, mais je n’ai pas toujours un thermomètre à la main. Il faisait 38°. Je ne vous dis pas dans quel état j’étais ! Je n’ai pas pu continuer, avec un mélange de malaise, attaque de panique, et peur de faire une crise cardiaque tellement je me sentais mal.

L’organisme supporte mal les efforts violents si la température est trop élevée.

Le phénomène est pire quand on cumule avec l’erreur n°4 qui consiste à ne pas s’hydrater correctement.

Ce qui est valable pour la canicule peut s’appliquer pour le froid. Il faut dans ce cas s’équiper pour ne pas se geler et éviter les blessures ou autres rhumes.

PRINCIPE N°6 = TENIR COMPTE DU CLIMAT ET S’ADAPTER EN TENANT COMPTE DES HEURES ET DE L’EQUIPEMENT. ON CONSERVE UN ENTRAÎNEMENT DANS DE BONNES CONDITIONS ET LA MOTIVATION NE S’EMOUSSE PAS A CAUSE DES DESAGREMENTS CAUSES PAR LA SITUATION METEOROLOGIQUE.

 

 

Erreur n°7 : Etre mal équipée

Il ne s’agit pas d’acheter des tonnes de vêtements de sport à des prix exorbitants. Il s’agit de s’équiper avec le nécessaire. On peut toujours trouver ce dont on a besoin à des prix corrects ou en soldes.

A ne pas négliger :

  • Un bon soutien-gorge : l’idée d’avoir la poitrine qui tombe n’est pas source de motivation pour continuer sereinement le sport ;
  • De bonnes baskets : un bon amorti en cas d’impact, des chaussures adaptées en cas de sport en salle… Entorses et autres joyeusetés qui nous obligent à arrêter le sport pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois découragent facilement ou nous font hésiter à reprendre une activité de peur d’une autre blessure ;
  • Des vêtements adaptés à la météo : se geler par moins 10°, les mollets glacés, sont plus générateurs de rhumes et blessures que de plaisir et de motivation toujours renouvelée.

Je vous parlerai de mon équipement dans un prochain article.

PRINCIPE N°7 = UN BON EQUIPEMENT EST UN GAGE DE PRATIQUER VOTRE SPORT DANS UN CONFORT QUI VOUS DONNERA ENVIE DE CONTINUER !

 

 

Erreur n°8 : Faire un sport qui ne nous plaît pas

Il arrive qu’on ait envie au fond de soi de pratiquer tel ou tel sport. Mais comme celui-ci n’est plus à la mode, on n’ose pas se lancer, d’autant que tout le monde autour ne jure que par la nouvelle activité qui sera obsolète quelques mois après. Pour faire comme tout le monde et ne pas se sentir isolé ou en-dehors du coup, on se force en se disant que ça peut nous plaire. Parfois ça arrive qu’on adore cette nouvelle activité, mais d’autres fois, on a toujours cette envie de faire cet autre sport.

Il faut écouter ses envies. Rien ne nous empêche de tester de nouvelles activités si on le souhaite. Mais il faut le faire parce que NOUS l’avons décidé, et non pas parce que les autres nous y poussent ou laissent entendre que si on ne pratique pas cette activité on est nul.

Ce ne sont pas les autres qui transpirent à notre place, ni eux qui se forgent une silhouette. Chacun a sa morphologie et forcer quelqu’un par exemple, qui souhaite avoir une silhouette fine et élancée à faire de l’haltérophilie parce que c’est à la mode ne sert à rien d’autre qu’à le dégoûter durablement du sport, et à le priver de son plaisir et de sa liberté.

PRINCIPE N°8 = FAIRE LE SPORT QUI NOUS PLAIT, QUI NOUS CONVIENT, NOUS FAIT DU BIEN, SANS TENIR COMPTE DES AUTRES, DE CE QU’ILS DISENT OU DE CE QU’ILS PENSENT. PRATIQUER LE SPORT QUI NOUS PLAIT VRAIMENT NOUS DONNERA LE SOURIRE ET LA MOTIVATION POUR Y ALLER !

 

 

Erreur n°9 : Combiner toutes les erreurs ci-dessus !

Si chaque erreur met en péril votre motivation, je vous laisse imaginer combien sera difficile de conserver celle-ci si toutes ces erreurs sont cumulées !

PRINCIPE N°9 = MOINS VOUS CUMULEREZ D’ERREURS, PLUS VOUS AUREZ DE CHANCE DE CONSERVER VOTRE MOTIVATION !

 

 

Ce qu’il faut retenir

 

Il y a des choses à savoir avant de commencer un sport. Une bonne hygiène de vie, un bon équipement, savoir ce que l’on veut et faire le sport qui nous plaît, voilà les bases pour une motivation plus facile à avoir mais aussi et surtout pour la conserver !

 

 

Et vous ? Quelles sont vos astuces pour trouver ou conserver la motivation pour faire du sport ? Partagez votre expérience 😀

Bisous !

2 réflexions sur “Le sport et moi #1– La motivation

  1. Laura dit :

    La n°1 est essentielle mais beaucoup de personnes tombent dans ce piège! J’ai vu beaucoup de personnes autour de moi commencer à faire du sport, et puis arrêter au bout de 2 ou 3 mois… La motivation soit venir de soi et uniquement de soi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s